Chronologie de l'histoire

Armoiries royales

Armoiries royales

Les armoiries royales ont d'abord été liées à Richard I (1189 à 1199). Les armoiries de Richard étaient composées de trois lions d'or (gardien) sur un bouclier rouge. Ce blason était simplement connu sous le nom d '«Angleterre». Ce format a été sur toutes les armoiries royales depuis son règne et a été utilisé inchangé par Jean (1199 à 1216), Henry III (1216 à 1272), Edward I (1272 à 1307) et Edward II (1307 à 1327).

Cependant, un changement aux armoiries royales s'est produit sous le règne d'Edouard III (1327 à 1377). Alors qu'Edward a hérité des armoiries traditionnelles de l'Angleterre en 1327, au cours de son règne, il a revendiqué le trône de France. À la suite de cela, Edward a écartelé les armoiries royales traditionnelles en plaçant le dispositif «Angleterre» dans les quartiers en haut à droite et en bas à gauche. Dans les quartiers en haut à gauche et en bas à droite, il a placé des fleurs de lys françaises éparses colorées en or sur fond bleu. Cela a été appelé «France ancienne».

Richard II (1377 à 1399) a ajouté les armes d'Edouard le Confesseur tandis qu'Henri IV (1399 à 1405) est revenu à la conception originale d'Edouard III quand il a hérité du trône mais vers la fin de son règne, il a changé les quartiers français en stipulant qu'il y il ne devrait y avoir que trois fleurs de lis dans chaque quartier - dans le dessin précédent, il y avait deux fleurs de lis complètes dans le quart inférieur droit avec sept images partielles tandis que dans le quart supérieur gauche il y avait quatre fleurs complètes - de-lis et six images partielles. La réduction à trois fleurs de lys complètes dans chaque quartier a produit un blason royal moins encombré. Il l'a également aligné sur le roi de France qui avait changé son blason en «France moderne».

Ce blason royal tel que décrit par Henri IV est resté le même jusqu'à la fin de l'ère Tudor en 1603.

Alors que les armoiries de base peuvent être restées les mêmes pendant de nombreuses années, chaque roi, et à Tudor en Angleterre, Mary I et Elizabeth I, avaient des partisans différents de chaque côté du bouclier royal. Les Lions ont été trouvés non seulement sur les armes royales mais aussi sur le côté en tant que supporters. Des taureaux, des sangliers et des cerfs ont également été utilisés. Les monarques Tudor utilisaient un dragon et parfois un lévrier. Richard II avait un cerf blanc sur ses armoiries; Henry V avait un taureau noir tandis que Richard III avait un sanglier blanc pour soutenir ses armoiries. Les Tudors utilisaient le lévrier rose et blanc Tudor. Mary I a utilisé une grenade, qu'elle a utilisée comme hommage à sa mère Catherine d'Aragon.

Cependant, un changement majeur est survenu avec la fin de Tudor England en 1603 et l'avènement du Scottish James I (James VI d'Ecosse et James I d'Angleterre). James a présenté le lion écossais (rampant) qui a été encadré par une double pression dans le quart supérieur droit. Chaque coin de la double tension était orné d'une fleur de lis. L'autre changement majeur a été l'incorporation de la harpe irlandaise (en or avec des cordes en argent) dans le quart inférieur gauche pour représenter que James était également le roi d'Irlande. La harpe d'or était sur un champ de bleu. Cela est devenu la base de tous les monarques Stuart. Le seul véritable changement est survenu sous le règne d'Anne (1702 à 1714) lorsque l'Angleterre et l'Écosse ont été réunies en 1707 en un seul pays. Les armoiries d'Anne après cette union représentaient cela comme ce qui avait été les quartiers anglais et écossais individuels ont été modifiés de sorte que les deux quartiers représentaient à la fois l'Angleterre et l'Écosse - chaque trimestre combinait les trois lions anglais gardiens avec le lion écossais individuel rampant. Les quarts restants étaient la harpe irlandaise (en bas à gauche) avec trois fleurs de lis en haut à droite - un retour historique à l'époque où le monarque anglais était roi d'une grande partie de la France.

Le seul changement majeur au cours des années 1603 à 1714 est survenu pendant l'interrègne (1649 à 1660) lorsque les armoiries royales, ainsi que la monarchie, ont été supprimées. Les armoiries adoptées par le Parlement au cours de ces années se sont poursuivies avec les quatre trimestres. Les deux quarts étaient en argent avec une croix rouge pour représenter l'Angleterre et le Pays de Galles (bien que le Pays de Galles ne soit pas considéré comme un droit distinct), un quart était bleu avec un sautoir en argent pour représenter l'Écosse tandis que le dernier quart était bleu avec une harpe en or avec des cordes en argent pour représentent l'Irlande. Un petit bouclier au milieu de ces quartiers était noir avec un lion d'argent dessus - les bras d'Oliver Cromwell.

Voir la vidéo: Rapatriement des armoiries royales de France (Juillet 2020).